11 décembre 2019 – Sofia Falkovitch en concert

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page

SOFIA CD 2Alors que la voix de Sofia Folkovitch met en évidence les origines et la saveur juives de la musique, le jeu de l’organiste Raphaël Tambyeff introduit la musicalité de la musique religieuse occidentale.

La voix de Sofia Falkovitch est riche et colorée et son interprétation de la musique est emplie d’âme et de profondeur.

Tous ces éléments reflètent magistralement à la fois la signification du texte hébraïque ainsi que les modalités et les nuances soudaines des modes de prières ashkénazes.

La presse en parle :
« Une artiste exceptionnelle » Tribune Juive
« Une pionnière qui a su trouver sa voie et son style » Deutsche Welle TV
« Sa voix renversante a convaincu même les plus sceptiques »  WDR (Radio Allemande)
« Une voix intense … une cantatrice hors du commun … une coloration originale »  Pizzicato (Luxembourg)
En écoute trois morceaux du dernier album
Le mercredi 11 décembre 2019 à 20h à l’église de l’Etoile
54 Avenue de la Grande-Armée, 75017 Paris
(M° Argentine – Porte Maillot – ligne 1)
Entrée libre, sur réservation : anima.cie@gmail.com

Parution de « Paris / Auschwitz, Remembering the Children » d’Eleanor Winters

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page

Eleanor Winters 02Eleanor Winters est une calligraphe américaine qui a mis son art au service de la Mémoire.

Paris / Auschwitz: Remembering the Children , A la Mémoire des Enfants Déportés


Suite à l’exposition qu’elle a faite à l’Espace Rachi le 17 janvier 2019
et qu’elle va présenter le 8 Novembre à l’occasion de son exposition à Singapour.

L’album sera disponible à Paris à partir du 12 novembre.

Prix de vente :
En pré-commande : 30 € (frais de port inclus)
Prix public : 35 € + frais d’envoi
Chèques à libeller et à adresser à
Anima & Cie, 2 Avenue Paul Adam – Boîte 14 – 75017 Paris

Contact : Annie Rapoport Rayski – anima.cie@gmail.com

Vient de paraitre : « Vrai…ment »

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page

COUV. VRAI...MENTCes «CRIS» exprimés par l’une des plus jeunes survivantes de l’enfer de la Shoah en terre polonaise, rappellent que la haine détruit plus que tous les autres désastres naturels. Ce sont les gens ordinaires qui participent aux génocides en tant que soldats, policiers ou voisins guidés et encouragés par leurs leaders nationaux, revanchards et motivés par la vanité et l’appât du gain. L’auteur qui a subi les effets de la haine du Juif, en perdant toute sa famille, postule la transmission épigénetique de l’antisémitisme populaire.
Les gens ne sont pas instruits par ceux qui écrivent l’histoire de la Shoah, mais par les «
gangsters de l’âme» conditionnés à obéir à l’ordre du plus fort et par des «clowns qui crachent» les slogans antisémites en toute occasion.
Dans cet essai autobiographique sous la forme du dialogue socratique, Guta Tyrangiel Benezra, recherche le sens de sa survie et de son «
héritage juif».
Lire la suite…

21 juin 2019 – 16h – Concert : Notes en bouche !

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page

Florilège de chants yiddish et de musique cantoriale.
Programme proposé par Anima et Cie et la Mairie du 4e
Avec Sofia Falkovitch, chant et Jasko Ramic, accordéon
Sofia-300x185Chanteuse mezzo-soprano d’origine russe, Sofia Falkovitch a étudié l’Art cantorial à la School of Sacred Music de l’Hebrew Union College de Jérusalem et au Abraham Geiger Kolleg de Berlin. Sofia est la première femme cantor (hazan) diplômée en Europe et la seule en France. Son répertoire embrasse la musique baroque, classique, romantique, ainsi que des compositions contemporaines. Passionnée par la musique yiddish, Sofia a créé « Le Sacre du Désert », un récital de chants yiddish. Artiste polyglotte parlant notamment le français, le russe, l’allemand, l’anglais, l’espagnol, l’hébreu et le yiddish, Sofia accorde une place importante au dialogue interculturel et inter-religieux dans son travail.
jasko-ramic-300x300Tzigane de Serbie, formé en partie par la musique traditionnelle de son pays et par le conservatoire de Moscou, Jasko Ramic est un maître de l’accordéon. Sa carrière est celle d’un musicien de fêtes populaires mais aussi celle d’un soliste reconnu et récompensé par différents prix de concours internationaux. Il accompagne notamment la chanteuse roumaine Rona Hartner et a enregistré pour les Gipsy Kings.
Concert à 16h à la Mairie du 4e,
2, Place Baudoyer, Paris 4e.
Entrée libre, pour réserver vos places :
Depuis chez vous, en allant dans l’onglet Billetterie
Réservez vos places et imprimez vos billets.

20 juin 2019 – 20h30 – Concert : Le petit Mish-Mash

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page

Coup de cœur du Festival  !
Dans le cadre du Festival des cultures juives du 13 au 23 juin 2019
Mise en page 1Programme proposé par Anima et Cie, la Direction de l’Action culturelle du FSJU et l’Alimentation Générale

Le Festival des Cultures Juives a pour mission de promouvoir et d’aider de jeunes talents.

Le Petit Mish-Mash fait partie de ceux-là. Lire la suite…

22 mai 2019 – Vernissage

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page

bashevis, joshua et hinde esther  hazel et lola
Exposition des peintures de Hazel Karr et Lola Carr  :
Une Famille racontée par elle-même
En présence de Hazel Karr

Vernissage mercredi 22 mai 2019 de 19h00 à 21h00
En présence d’Antoine Spire, pour la présentation du livre de Maurice Carr : La Famille Singer. L’autre Exil – Londres  Lire la suite…

6 mai 2019 – Centenaire Bruno Durocher

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page

https://www.maisondelapoesieparis.com/timthumb.php?src=https://www.maisondelapoesieparis.com/wp-content/uploads/2019/04/05-06-Bruno-Durocher-%C2%A9Danielle-Netter.jpg&w=235&h=235Bruno Durocher, né Bronislaw Kaminski le 4 mai 1919 à Cracovie, a été un météore de l’avant-garde poétique polonaise. Surnommé à 17 ans “le Rimbaud de la poésie polonaise” il est arrêté en septembre 1939. S’en suivent six ans de camp de concentration comme prisonnier politique. Libéré en mai 1945, il arrive à Paris, ayant perdu toute sa famille. Il décide de devenir écrivain français. En 1949, Pierre Seghers publie son premier recueil de poésie, Chemin de couleur. Il est alors salué par Eluard, Cendrars, Reverdy, Supervielle, Char… Il fonde en 1950 avec Jean Tardieu, Jean Follain et André Frénaud, la revue Caractères, qui se doublera très vite d’une maison d’édition. Décédé en 1996, Bruno Durocher, Prix Europe posthume en 1998, figure dans de nombreuses anthologies et dictionnaires. Des travaux universitaires en France et à l’étranger sont consacrés à son œuvre. Lire la suite…

2 avril 2019 : Concert à la salle Gaveau

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page

52905721_2197448193918460_8971692742925090816_oLoué par les musiciens, les auditoires et les critiques musicaux, Geza Hosszu-Legocky a été nominé à deux reprises aux Grammy Awards. Son talent exceptionnel pour la musique et sa capacité à transmettre ses émotions directement dans le cœur de son audience l’amène à travailler très tôt avec des légendes vivantes comme Martha Argerich, Mischa Maisky, Charles Dutoit, Ivry Gitlis. Il a également collaboré avec Yehudi Menuhin, Ruggiero Ricci, Ida Haendel, ou encore Michel Legrand dans la musique de film. Geza exploite toutes les voix de son violon, il est le fondateur des groupes de musique tzigane les 5 devils et Bohemian Virtuosi. Il joue un violon de « Lorenzo & Tomasso Carcassi » de 1766. Lire la suite…

17 janvier 2019 – Exposition « À la Mémoire des Enfants déportés »

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page

Calligraphies d’Eleanor Winters Exposition du 15 Janvier au 15 Février 2019

A l’Espace Rachi – Galerie Claude Kelman – 39 Rue Broca 75005 Paris (M° Censier-Daubenton)

Eleanor Winters est une calligraphe américaine qui a mis son art au service de la Mémoire.

L’histoire de la Shoah et des six millions de juifs assassinés est une des plus grandes tragédies du XXème siècle. En France, plus de 75.000 juifs ont été déportés et envoyés dans les camps de la mort, dont 6 100 enfants de Paris.

Depuis 1999, les associations pour la Mémoire des enfants déportés (Comité Tlemcen – AMEJD – COMEDJ) ont apposé, sur les façades des écoles à Paris, plus de 300 plaques commémoratives, dédiées à la mémoire de ces enfants ainsi que des plaques nominatives à l’intérieur des halls de ces écoles et des stèles nominatives dans quelques jardins parisiens. On peut trouver ces plaques dans les 20 arrondissements de Paris, et si les textes différent on peut y retrouver la plupart du temps ces mots : “A la mémoire des enfants déportés” et “Ne les oublions jamais.”
Plaques enfants_3 plaques
Eleanor Winters
 a été inspirée par ces textes, et elle a débuté́ son projet il y a huit ans. Sa série comprend, jusqu’ici, plus de 200 œuvres, sur papier aquarelle avec peinture acrylique, gouache, pastel d’huile et plusieurs types d’encres. Elle a pris les mots, et les a interprétés avec la calligraphie expressive, la couleur et la texture, pour en exprimer l’importance du souvenir et ne jamais oublier ces enfants disparus. Lire la suite…

31 janvier 2019 – Concert « Sutzkever Project »

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page

A l’occasion de la sortie de leur premier CD
M+®lanie Natacha 1

Mélanie Gardyn, soprano
Natacha Medvedeva, piano

Olivier Milhaud, compositions sur des poèmes d’Avrom Sutzkever

Le concert nous plonge dans l’œuvre poétique d’Avrom Sutzkever, une œuvre où les mots semblent avoir englouti le monde extérieur pour faire jaillir de l’horreur, de la nature, de l’amour, de la création elle-même… splendeur et beauté.

Pour en savoir plus sur le « Sutzkever Project », cliquez ici.

Concert Jeudi 31 janvier à 19h à la Mairie du 3ème, 2  Rue Eugène Spuller Paris
Entrée libre sur réservation à anima.cie@gmail.com