17 décembre 2017 – Les Bubbey Mayse au Cercle Bernard Lazare

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page

Bubbey_MayseQuatre femmes. Quatre personnalités.

Les Bubbey Mayse proposent une nouvelle sensibilité musicale autour de la musique klezmer et de la chanson yiddish.

D’une mélodie pure vers une écriture orchestrée, d’une chanson intimiste à un chœur communicatif, d’un quartet vocal a capella à une explosion instrumentale… Leur musique, chargée d’émotions, module ce répertoire venu d’Europe centrale et d’Europe de l’est avec finesse et modernité.

Les Bubbey Mayse, c’est la puissance du son de quatre femmes qui s’expriment. C’est une musique engagée, menée par la force du collectif.

Une élégante folie habille ces quatre musiciennes qui, dans une chaleur communicative et avec complicité, font partager l’instant.

Elsa Signorile : Clarinette, Chant,

Juliette Divry : Violoncelle, Chœurs,

Morgane Labbe :  Accordéon, Chant,

Margaux Liénard : Violon, Chœurs

Contact : Cercle Bernard Lazare : 01 42 71 68 19

P. A. F. 15 et 10 €

CD disponible à la vente

Bbbmayse-pochette_web

Récital Confluence(s) Quand mélodie française et cultures juives s’embrassent

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page

jeudi 7 décembre 2017 à 20:00

Athénée Théâtre Louis-Jouvet
Square de l’Opéra Louis-Jouvet – 7 rue Boudreau, 75009 Paris

M° Havre-Caumartin

Récital Confluence(s), proposé par Annie RAPOPORT RAYSKI – Anima & Cie.

Benjamin Alunni propose un récital de mélodies où se mêlent subtilement la France et les cultures juives…

Le ténor Benjamin Alunni, entouré de la pianiste Marine Thoreau La Salle et Lydia Shelley, violoncelliste du Quatuor Voce, donnera un concert à l’occasion du lancement de leur premier album pour le label Klarthe-distribution Harmonia Mundi.

Benjamin Alunni propose un récital de mélodies où se mêlent subtilement la France et les cultures juives. Ce programme est le fruit d’une recherche autour d’un répertoire méconnu ou inédit, mêlant mélodies folkloriques et traditionnelles, œuvres du répertoire classique et musique contemporaine.

Tous les compositeurs, qu’ils soient français ou de l’étranger, juifs ou non juifs, ont été inspirés par des aspects des cultures juives. Pour certains, la musique est un lieu d’expression de leur culture, pour d’autres, les cultures juives sont sources d’inspiration. Chantées en français, hébreu, araméen ou yiddish, ces mélodies sont dues autant à des compositeurs célèbres qu’à des auteurs, femmes et hommes, souvent méconnus et parfois oubliés.

Marine Thoreau La Salle NB - copie
Marine Thoreau La Salle
Benjamin Alunni
Benjamin Alunni
Lydia
Lydia Shelley

 

 

 

 

 

Lire la suite…

29 novembre 2017 – Première du film « Les résistants du train fantôme »

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterEmail this to someonePrint this page

Les résistants du train fantômeCycle découvertes du Saint-André au cinéma Saint-André des arts

Un épisode méconnu de l’histoire de la Résistance et de la Déportation.
La véridique et hallucinante histoire d’un train maudit

Le Train Fantôme ? L’un des derniers convois de déportés, qui a mis deux mois pour parvenir à Dachau, pendant l’été 1944, au moment même où la France se libérait, où partout les gares étaient bombardées, les voies ferrées sabotées.
Dans ce train, entassés dans des wagons à bestiaux, 750 hommes et femmes, résistants de toutes les tendances, et de toutes origines – en majorité des immigrés, républicains espagnols, antifascistes italiens, juifs d’Europe centrale…
Aucun train de déportation n’a mis si longtemps à atteindre sa destination. Aucun, non plus, n’a compté autant d’évasions. Signe de la persistance, chez ces déportés, d’un formidable esprit de lutte et de résistance.
Le film évoque quelques-uns de ces combattants, ressuscite leurs actions, et rassemble de passionnants témoignages, anciens ou récents. En revenant sur les lieux mêmes, hantés, de ce terrible parcours. Lire la suite…